Offre annuelle

Eh bien dansez maintenant !

Faciliter la reprise corporelle de chacun, donner la possibilité de faire l’expérience de nouvelles propositions artistiques et dynamiser les relations chorégraphiques, source de projets novateurs, tel est l’objectif de ce stage de rentrée.
Le cours technique par option le matin et l’atelier en commun l’après-midi sur le thème de la coordination et des ajustements posturaux sur ballons permettront aux danseurs de reprendre la direction de leurs lieux d’enseignement dans de bonnes conditions.

Intervenantes :

Sylvie DUCHESNE
Danseuse dans les compagnies Ballets Jazz Art, Hubert Petit-Pahr et compagnie Chorénix Bruce Taylor, Sylvie Duchesne est également pédagogue. Titulaire du CAde de professeur de danse jazz, elle enseigne la danse jazz dans de nombreuses structures. Certifiée en notation Laban, elle enseigne la discipline dans différents lieux de formation, a monté plusieurs chorégraphies et a réalisé les notations de plusieurs pièces dont le répertoire pédagogique de Matt Mattox.

Emmanuelle LYON
Formée à l’école Balanchine, à la High School of Performing Arts puis par Maggie Black à New York, elle est aujourd’hui enseignante en danse classique et spécialiste en AFCMD et intervient régulièrement au CND de Pantin. Elle fait partie du comité pédagogique responsable de la formation des spécialistes en AFCMD au pôle Aliénor de Poitiers, est chargée de cours à l’université Paris 8 et Nice et intervient dans la formation des acrobates à l’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois ainsi qu’à l’école du ballet de l’Opéra de Paris en anatomie.

Claire MALCHROWICZ
Danseuse contemporaine formée au CNSMD de Paris, Claire Malchrowicz a à cœur de croiser différentes manières de s’engager dans la danse. Aussi, outre ses activités d’interprète - auprès notamment de Marc Vincent, Nathalie Pernette, Claire Jenny, Aurélie Berland, Olivier Bioret, Nans Martin... elle est aussi chorégraphe, assistante chorégraphique et pédagogue. Curieuse d’outils pouvant soutenir ce travail autour de l’être en mouvement, elle s’est spécialisée en AFCMD au pôle Aliénor de 2012 à 2016.

Soahanta DE OLIVEIRA
Danseuse classique à l’Opéra du Nord, au Ballet Théâtre Français de Nancy, au Ballet du Louvre, elle est professeure de danse classique. Elle est spécialisée en AFCMD depuis 1996. Aujourd’hui, après avoir été formatrice en Anatomie physiologie et en AFCMD dans divers champs, elle fait partie du comité pédagogique responsable de la formation des spécialistes en AFCMD au pôle Aliénor de Poitiers. Danseuse de tango argentin, elle applique ses recherches de terrain à cette danse de couple.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse
Dates/lieu : 6 et 7 septembre 2018 à Poitiers
Date limite d’inscription : 31 août 2018
Coût pédagogique : 220€ Effectif : 15 à 25 toutes options confondues 

Entraînement Régulier du Danseur - ERD

Cours technique qui varie dans sa forme en fonction des préférences de celui qui le donne, l’ERD a toujours le même contenu : la pratique de la danse avec pour objectif l’entretien de son corps et la préparation à de nouvelles expériences artistiques.

Cette année, le pôle Aliénor renouvelle l’offre proposée et souhaite développer une offre à Poitiers

Pour recevoir le planning des cours proposés, s’inscrire auprès de Caroline BORDAT – 05 49 39 00 33 ou c.bordat@polealienor.eu 

Transmission des variations

au programme des épreuves d’interprétation de fin de 3ème cycle de conservatoire et de l’examen d’aptitude technique – EAT

Ce stage propose aux enseignants de travailler avec les chorégraphes ayant créé ou transmis ces solos. Après une première lecture de la pièce grâce au support DVD, les stagiaires sont invités avec ce stage à approfondir la technicité des mouvements et investir l’univers de l’œuvre.

Intervenants :  inconnus à la parution de l’offre.
Public : Enseignants en danse et formateurs pour l’EAT
Dates/lieu : 26 et 27 janvier 2019 à Poitiers
Date limite d’inscription : 21 décembre 2018
Coût pédagogique : 280 €
Effectif : Entre 8 et 12 

Accompagner en région la création artistique Dispositif d’accueil de compagnies en résidence

Depuis octobre 2017, le pôle Aliénor propose aux compagnies chorégraphiques de la région des accueils en résidence pour faciliter
le travail de création.
Conscient que d’autres pratiques artistiques ont des besoins similaires pour mener à bien leur projet, le pôle Aliénor fait le choix d’ouvrir ses 2 studios à tous les artistes ayant besoin d’espace pour concevoir des projets dans de bonnes conditions.

Toutes les informations détaillées sur la procédure sont disponibles auprès de Caroline BORDAT – 05 49 39 00 33 ou c.bordat@polealienor.eu 

Dissiper l’appréhension d’improviser par le soutien d’un plan

L’improvisation en danse jazz est une aventure dansée qui réclame des fondations solides sur l’exploration des matériaux. Le projet est d’envergure lorsque l’on s’aperçoit qu’un corps peut s’empêcher lui-même de trouver sa liberté en mouvement. Pour modifier ces barrières intimes, des actions précises sont définies sur un tableau qui se prolongera à l’infini, l’objectif étant de diversifier et de complexifier ces champs d’investigations dans une approche esthétique jazz. Il s’agira d’explorer ces espaces paysages qui à travers les états de corps font surgir l’écriture.

Intervenante : Titulaire du CA en danse jazz, Marianne ISSON enseigne depuis 2010 au CRR de Caen. Son mémoire de recherche de fin d’études de la formation diplômante au CA de danse jazz du CNSMD de Lyon a pour sujet : L’improvisation, un des garants de l’épanouissement de la danse jazz. Elle réalise pour les épreuves de danse 2013 la variation jazz pour fin de second cycle, une commande du Ministère de la Culture.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse
Dates/lieu : 4, 5 et 6 novembre 2018 à Poitiers
Date limite d’inscription : 8 octobre 2018
Coût pédagogique : 420€ Effectif : entre 8 et 12 

Créer en danse jazz : oser s’approprier la musique jazz

La musique jazz actuelle propose une diversité des esthétiques, mais aussi une richesse rythmique et structurelle qui peut apparaître complexe : mesures composées de 5, 7 ou 9 temps, des changements abrupts de mesure, des jeux d’improvisation instrumentale qui semblent déstructurer la musique ... L’objectif proposé sera, par un travail d’écoute, d’analyse et d’atelier pratique, de réussir à « démystifier » cette complexité apparente. Accueillir cette délicieuse instabilité musicale pour enrichir la dimension sensible de la proposition chorégraphique.

Intervenante : Patricia GREENWOOD-KARAGOZIAN a commencé sa carrière au sein du Pittsburgh Ballet Theatre et le Civic Light Opera de Pittsburgh. Titulaire du CA en danse jazz, elle est formatrice pour le DE ainsi que pour le CA. En 2003, elle obtient la licence professionnelle en AFCMD. Elle est co-auteur du cahier pédagogique « Enseigner la danse Jazz » édité par le CND en 2007. Elle est directrice et chorégraphe de la compagnie PGK et préside depuis 2006 le collectif pour la danse jazz CodaJazz.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse
Dates/lieu : 3, 4 et 5 février 2019 à Poitiers
Date limite d’inscription : 6 janvier 2019
Coût pédagogique : 420 € Effectif : entre 8 et 12 

3 fois encore

Ces week-ends proposeront aux danseurs amateurs de développer des processus de travail : partir d’une posture de spectateur vers celle de danseur inventeur d’écritures chorégraphiques hybrides. Se cultiver pour se métamorphoser, développer sa curiosité et emprunter des chemins inconnus.

Les 1er et 3ème week-ends s’organiseront autour du jeu : comment regarder une pièce chorégraphique d’un format court (en vidéo), en parler et en retirer des images, sensations, perceptions objectives et/ou subjectives de construction pour nourrir des processus de composition inédits. Le 2nd week-end, Claire Servant partira des matières mises en œuvre pour sa prochaine pièce, qui sera créée pour le festival À corps 2019.

Intervenante : Formée à la danse contemporaine auprès de Susan Buirge, Jackie Taffanel, et plus sporadiquement de Julyen Hamilton, Claire SERVANT a suivi un parcours atypique. Pour sa compagnie Alice de Lux, elle chorégraphie plusieurs pièces tout en menant parallèlement un travail de transmission. De 1997 à 2004, elle rejoint le Ballet Atlantique Régine Chopinot. Entre 2003 et 2010 elle est ponctuellement interprète pour Elu & Steven Cohen, Alain Buffard et collabore au travail d’Anne Théron. Formatrice au CESMD Poitou-Charentes de 2004 à 2010, elle poursuit actuellement sa réflexion autour de la pratique amateur.

Public : danseurs amateurs, inscrits dans le parcours proposé par Claire Servant depuis plusieurs années
Dates/lieu : 24 et 25 novembre 2018, 9 et 10 février 2019 et 11 et 12 mai 2019 à Poitiers
Coût pédagogique : 80 € par week-end Effectif : Complet 

Tumulus de Bougon : 4 jours un lieu

Ces 4 jours seront l’occasion pour les stagiaires de nouer un dialogue permanent, sensible et créatif avec les composantes du paysage et le grand calme que dégage le Tumulus. Découvrir et développer des aptitudes à ressentir et éprouver le lieu, ouvrir son imaginaire, réinventer-improviser et composer chorégraphiquement avec lui. Choisir ou se laisser choisir par un espace particulier, le regarder ou se laisser regarder par lui, le porter autant qu’être porté par lui en l’explorant et l’expérimentant physiquement seul, en duo, trio ou en groupe.

Les processus de travail proposés développeront et interrogeront les notions de physicalité, musicalité, intention, poésie, interprétation... Chaque fin de journée sera l’occasion de faire une proposition dansée, improvisée et informelle ouverte aux visiteurs présents sur le lieu.

Intervenante : Claire SERVANT voir CV ci-dessus

Public : danseurs professionnels, enseignants en danse et danseurs amateurs, inscrits dans le parcours proposé par Claire Servant depuis plusieurs années.
Dates/lieu : 4 jours consécutifs entre le 6 et le 14 juillet 2019 au Tumulus de Bougon (79).
Plus de détails à l’automne 2018
Date limite d’inscription : 3 juin 2019
Coût pédagogique : 200€ Effectif : entre 15 et 20 

L'usage des ballons au service de la perception du mouvement dansé et des étirements dynamiques

La recherche de souplesse en danse est au service de l’amplitude du geste, mais aussi de l’aisance et de la qualité du mouvement. C’est ainsi que les étirements sont pratiqués quotidiennement par les danseurs. Les professeurs de danse eux, se posent souvent la question du choix des étirements et de leur place au sein des cours.

La pratique avec les ballons adaptée à la danse allie progressivement et simultanément, détente et étirements actifs amples et doux. Les situations d’équilibre se combinent avec des appuis variés qui permettent l’exploration des mouvements et des étirements. La recherche de plus grandes amplitudes (de jambes par exemple...) implique l’ensemble du corps et devient coordination. Les étirements revisités dans des situations qui affinent le sens kinesthésique peuvent ensuite être pleinement réinvestis avec justesse et contrôle dans la danse.

Ce stage proposera une pratique avec les ballons qui sera reliée à des mouvements fondamentaux en danse. Des apports théoriques expliciteront ce qui aura été mis en jeu. Il s’agira que chacun reparte avec quelques éléments simples, pour continuer à explorer et créer avec le ballon les étirements dont il a besoin.

Intervenante : Danseuse classique à l’Opéra du Nord, au Ballet Théâtre Français de Nancy, au Ballet du Louvre, Soahanta DE OLIVEIRA est professeure de danse classique. Elle est spécialiste en AFCMD depuis 1996. depuis 1996. Aujourd’hui, après avoir été formatrice en anatomie physiologie et en AFCMD dans divers champs (DE de professeur de danse, formation des enseignants Pilates, Yoga, accompagnement des musiciens...) elle fait partie du comité pédagogique responsable de la formation des spécialistes en AFCMD au pôle Aliénor.

Danseuse de tango argentin, elle applique ses recherches de terrain à cette danse de couple.
Émerveillée par l’efficacité du travail avec les ballons, elle en explore tous les possibles depuis quelques années et développe des protocoles adaptés à différents besoins : récupération, coordinations, étirements, respiration.

Public : danseurs et enseignants en danse dans toutes les options
Dates/lieu : 11 et 12 février 2019 à Angoulême 
Renseignements et inscriptions auprès du CNFPT Nouvelle-Aquitaine 

L’œuvre au corps

Chaque chorégraphe révèle, par ses actes d’écriture, son style unique, le fond même de son geste. Conscientisé ou non, le corps imaginaire du créateur est à l’œuvre, là où s’initialise dans toute la singularité des images en mouvement de son espace-temps kinesthésique, là où se matérialise et s’exprime sans détour un geste phrasé, dont la ligne énergétique est aussi chant intérieur.

Au cœur de la complexité de l’acte de création, il est possible cependant, d’observer ces degrés d’expérience par la transformation de la matière en production. C’est d’ailleurs une des clés du processus que d’accepter ces jeux de déformation permanente. Ils permettent en effet de nommer les états successifs de ce qui deviendra « texte » chorégraphique : l’œuvre.

Face au chorégraphe, il y a le corps de l’autre, le danseur interprète projetant son propre imaginaire-corps dans le jeu. Il n’y a pas de partage sans transfert d’énergie, sans jeux d’appropriation de la danse de l’autre, d’échanges, de négociations de corps à corps pour enfin s’entendre sur la matière produite. Ainsi la rencontre se construit dans l’altérité. C’est de cet effort pour rencontrer l’histoire de l’autre que se déploie ce qui, pour tous, fera sens.

Lors des séances de travail, il sera question d’approcher par la lecture corporelle, les questions relatives à la reconnaissance du geste fondateur du danseur, les jeux d’improvisation et de composition croisés, leurs transformations, les chemins sensoriels qui s’en dégagent, les jeux de micro-composition organique pour ouvrir la voie de la macro-composition.

La connaissance d’une œuvre, de sa dimension stylistique, intègre aussi
la reconnaissance du style du chorégraphe (ou porteur d’un projet d’atelier de composition) et du résultat des échanges avec les danseurs qui auront été réalisés lors du processus de travail.

Intervenant : Jean-Christophe PARÉ entre au Ballet de l’Opéra de Paris en 1976 où il est nommé premier danseur en 1984. Membre du GRCOP de 1981 à 1988, sous la direction de Jacques Garnier, il danse des œuvres de Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Lucinda Childs, Merce Cunningham ... et commence à s’intéresser à la danse baroque, notamment auprès de Francine Lancelot. En 1991, il démissionne de l’Opéra de Paris et rejoint des compagnies de danse contemporaine dirigées par Jean Guizerix et Wilfride Piollet, Daniel Larrieu, François Raffinot ... Prix d’interprétation au concours de Bagnolet 1978, il devient inspecteur de la danse au Ministère de la Culture en 2000, puis prend la direction de l’école supérieure de danse de Marseille en 2007 avant de rejoindre de mars 2014 à juin 2018 le CNSMD de Paris en tant que directeur des études chorégraphiques.

Public : danseurs spécialistes en AFCMD
Dates/lieu : 21 et 22 mars 2019 à Poitiers
Date limite d’inscription : 18 février 2019
Coût pédagogique : 280€ Effectif : entre 12 et 20 

 

Corps et graphies

Apprendre à regarder une œuvre au travers des fondamentaux de la danse, s’essayer à l’analyse et à l’écriture critique des œuvres, faire l’expérience de son propre corps en mouvement sous la direction d’un chorégraphe et de son univers de création, comprendre que la voix fait partie intégrante du corps et qu’elle peut être contrainte à cause de blocages qu’il faut dépasser pour élargir sa palette de choix... tels sont les objectifs de cette offre de formation.

Des temps de recherche, d’échange et d’observation seront complétés par des ateliers de pratique vocale et chorégraphique, d’analyse d’extraits de vidéo ....

Le détail de l’offre sera disponible sur le site du pôle Aliénor www.polealienor.eu à partir du mois de janvier 2019.

Intervenantes : Valérie VINCENT est titulaire du titulaire du CA de professeure de danse classique, diplômée de la méthode Wilfart (souffle/voix). Elle enseigne au CRD de Roubaix et anime des ateliers pour instrumentistes et comédiens. Sa pédagogie est axée sur l’intimité du rapport respiration-voix- mouvement et sur la conscience du corps-instrument.

Marie GLON assure de 2003 à 2015 la rédaction en chef de la revue « Repères, cahier de danse » et a conçu des programmes de médiation et de formation en culture chorégraphique pour plusieurs institutions, comme le Centre Pompidou, Arcadi ou le musée du Louvre. Depuis septembre 2015, élue maître de conférences en danse au département Arts de l’Université Lille 3, elle poursuit ses recherches sur la danse, dans ses aspects sociaux et esthétiques.

Elle est également chercheuse associée au laboratoire « Discours et pratiques en danse » à l’Université Paris 8.

D’autres intervenantes sont en cours de recrutement...

Public : danseurs professionnels, enseignants en danse et enseignants de l’Éducation nationale et des universités invitées participant au festival À Corps.
Dates/lieu : 4, 5 et 6 avril 2019 à Poitiers
Date limite d’inscription : 6 mars 2019
Coût pédagogique : 420€ Effectif : entre 20 et 30 

Cette offre de formation est proposée dans le cadre du festival À Corps 2019 qui se déroulera du 5 au 12 avril 2019. Elle est le fruit d’un partenariat entre Canopé, la délégation académique à l’action culturelle du rectorat de l’Académie de Poitiers, l’Université de Poitiers et le pôle Aliénor au sein du PREAC (Pôle régional d’éducation artistique et culturel) Art chorégraphique. 

Pas à pas

Les danses percussives sont nées de résistances et constituent aujourd’hui une célébration de la résilience de l’humanité, de la liberté et de la diversité urbaine. Liées aux cultures populaires dont elles sont issues, elles permettent de réunir des publics hétérogènes. Populaires et conviviales, elles s’adressent à tous au-delà des clivages. Dépasser l’aspect purement « performatif » de ces danses, c’est s’affranchir des codes et de la tradition, tout en puisant dans les racines pour en extraire l’essence : le mouvement et le son.

Dans le but de mêler transmission et création, Leela Petronio emmènera les stagiaires dans son univers artistique et musical singulier en s’appuyant sur les influences qui ont été déterminantes dans son parcours : la culture jazz, le tap dance, la danse hip hop, STOMP, la percussion corporelle. 

« Mon travail chorégraphique s’est développé autour du rythme comme langage universel et trait d’union entre les formes artistiques. La pluralité des expressions et l’impact du son nourrissent mes spectacles qui sont le fruit de questionnements, rencontres et recherches. Le travail de fusion des danses urbaines, jazz et contemporaines avec le travail de rythme et de son, est une démarche créative et actuelle. Par un travail d’expérimentations sur 3 jours émergera une matière chorégraphique basée sur le corps sonore et mouvant.» Leela Petronio

En alliant rythme, mouvement et musicalité, les ateliers mettront les percussions corporelles au service du mouvement. Le point de départ sera le battement du cœur, métronome inné à la disposition de tous avec un travail axé sur le rythme comme moyen de communication, outil fédérateur et lien essentiel entre toutes les danses.

Intervenante : Enfant de la balle, LeeLa PETRONIO est une danseuse reconnue internationalement pour avoir développé une approche originale des claquettes en les fusionnant avec les percussions corporelles et la danse hip hop. De 1996 à 2001, elle collabore avec la compagnie de danse hip hop Funk Attitude. En 2001, elle rejoint l’équipe du spectacle STOMP durant 11 mois à La Cigale à Paris, puis en tournée jusqu’en 2006. Seule française dans l’équipe, elle continue à se produire par intermittence avec eux, notamment au Casino de Paris en 2008 et 2010, sur la tournée européenne et pour la clôture des J.O. de Londres en 2012. Elle dirige la compagnie Hip Tap Project, collectif pluridisciplinaire de danseurs et musiciens dont l’univers fusionne en un langage commun : tap dance/claquettes, danse hip hop, percussions corporelles, percussion sur objets et musique live. Renommée et appréciée pour sa pédagogie, elle enseigne les claquettes, les percussions corporelles et la percussion sur objets lors de nombreux stages en Europe, aux USA, en Turquie au Brésil.... 
 

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse
Dates/lieu : 7, 8 et 9 juillet 2019 à Poitiers
Date limite d’inscription : 7 juin 2019
Coût pédagogique : 420€ Effectif : entre 12 et 16 

Ce stage de trois jours permettra de créer une pièce chorégraphique, qui sera présentée à la salle Charles Trenet de Chauvigny le mardi 9 juillet 2019. Grâce au partenariat entre la Ville de Chauvigny et le pôle Aliénor, « Temps Danse Jazz Festival » programmé du 5 au 9 juillet 2019 sera l’occasion de faire se rencontrer professionnels et amateurs de la danse jazz, danseurs et musiciens sensibles à la dynamique jazz. Le détail du festival sera disponible dès le printemps 2019 sur le site www.tempsdansejazzfestival.fr 

Chorégraphe en danse jazz

OBJECTIFS :
Accompagner les acteurs professionnels de la danse jazz (danseurs, professeurs, chorégraphes) de façon précise, fine et argumentée dans des démarches de l’improvisation et de la composition, leur permettant ainsi de se connecter avec les possibilités infinies de la création artistique.

Grâce à des apports culturels et techniques, permettre à chacun de développer un processus personnel favorisant l’émergence des individualités et des singularités, et de construire une démarche professionnelle de création chorégraphique.

CONTENU :
• ateliers d’improvisation et de composition chorégraphique
• écriture théâtrale et mise en scène
• scénographie (dont conception et mise en jeu de la lumière) • psychanalyse, philosophie et sociologie de la création
• rencontre avec divers univers artistiques
• création d’un solo dans des conditions professionnelles de représentation
• immersion dans une compagnie professionnelle

PUBLIC :
• danseurs pédagogues (ou bien artistes transmetteurs) (titulaires du DE, du CA, ou d’une dispense)
• danseurs professionnels interprètes, titulaires d’un diplôme (CESDJ, DNSPD Jazz), ou témoignant d’un intérêt avéré pour la démarche de création chorégraphique professionnelle
• chorégraphes inscrits (ou en voie de s’inscrire) dans une démarche de création professionnelle

STAGE DE SÉLECTION : 17 et 18 novembre 2018
COÛT PÉDAGOGIQUE : à venir
COMITÉ PÉDAGOGIQUE DE LA FORMATION : Marianne Isson, Patricia Greenwood Karagozian et Daniel Housset

Contact : Caroline Bordat c.bordat@polealienor.eu 05 49 39 00 33 
Dossier de candidature à télécharger dans la colonne de droite 

Analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé Expertise du geste et prévention Formation validée par un certificat d’établissement

Cette formation permet d’acquérir les outils nécessaires à la pratique de l’analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé. L’AFCMD est une discipline théorico-pratique qui éveille la perception et développe une méthode d’observation complémentaire à la pratique de la danse et à d’autres domaines artistiques qui font appel à une maîtrise corporelle.

S’appuyant sur des approches pluridisciplinaires de la posture, sur des connaissances scientifiques de base comme l’anatomie fonctionnelle, la neurophysiologie et la biomécanique, elle permet d’acquérir les connaissances nécessaires à la compréhension du geste technique et d’organiser la prévention des corps dans le mouvement.

Cette discipline se nourrit également des recherches sur le développement de l’enfant et s’enrichit de l’apport des différentes éducations somatiques afin de développer les savoirs-faire sensibles pour accompagner les apprentissages.

Intervenants : Soahanta DE OLIVEIRA, Emmanuelle LYON, et Nathalie SCHULMANN constituent le comité pédagogique de cette formation et interviendront aux côtés de danseurs spécialisés en AFCMD, d’experts dans les différentes matières scientifiques et artistiques

Public : enseignants en danse, danseurs, circassiens, toutes personnes ayant de par leur activité des compétences sur le fonctionnement du corps en mouvement et une pratique corporelle avancée.
Organisation : 600 heures de mai 2019 à mai 2021 sous forme de sessions de plusieurs jours à Poitiers
Date limite d’inscription : février 2019
Coût pédagogique : 3200€ par année universitaire, soit un coût total de 6400€
Effectif : entre 18 et 22

Pour plus de renseignements, contacter :
Caroline BORDAT – 05 49 39 00 33 ou c.bordat@polealienor.eu 

La percussion sur objet

Forte de 10 années de tournée avec la compagnie STOMP, Leela PETRONIO proposera un travail de percussion sur objets en mouvement, basé sur le détournement d’objets du quotidien. L’objectif sera de dépasser l’aspect purement percussif afin de mettre le rythme et les objets en mouvement.

En atelier, des ballons de basket, des boîtes d’allumettes, des mailloches, des bidons, des sacs plastiques, des manches à balais ... seront utilisés comme objets sonores et percussifs.

Intervenante : Leela PETRONIO, voir CV ci-dessous
Public : danseurs professionnels, enseignants en danse, musiciens et enseignants en musique
Dates/lieu : 24 et 25 mars 2019 à Poitiers
Date limite d’inscription : 24 février 2019
Coût pédagogique : 280 € Effectif : entre 10 et 15 

Danses rythmiques : percussion corporelle et TAP dance

Basée sur l’idée que le corps est un instrument de percussion, la percussion corporelle exploite la richesse rythmique et percussive du corps, des mains à la voix en passant par les pieds. Souvent l’utilisation des pieds est limitée à ne se servir que du pied entier pour frapper un rythme au sol. La palette de sonorités qu’offre le TAP dance peut venir compléter celle déjà riche des percussions corporelles. Les claquettes (TAP dance) font partie de la tradition de la culture jazz - une forme d’expression intimement liée à la fois à la danse et à la musique. Elles se renouvellent constamment au contact des nouveaux styles musicaux et à la rencontre d’autres formes d’expression artistique. Pendant le stage, elles seront abordées comme un instrument de percussion et une danse à part entière proposant un travail essentiel sur le poids du corps et son transfert, sur le swing et le relâché.

Entre danse et musique, les ateliers proposeront un échauffement corporel, des exercices de technique, des exercices ludiques de coordination corporelle, des gammes de solfège rythmique jouées sur le corps, un travail sur les appuis, le poids du corps, le relâché, le swing, les nuances sonores, la qualité des frappes de mains ou pieds. Les ateliers incluront des jeux de vocalises, de question/réponse, d’apprentissage de polyrythmies et d’exercices d’improvisation. Un temps sera également dédié au visionnage d’images d’archives et aux échanges d’expériences.

Intervenante : Enfant de la balle, LeeLa PETRONIO est une danseuse reconnue internationalement pour avoir développé une approche originale des claquettes en les fusionnant avec les percussions corporelles et la danse hip hop. De 1996 à 2001, elle collabore avec la compagnie de danse hip hop Funk Attitude. En 2001, elle rejoint l’équipe du spectacle STOMP durant 11 mois à La Cigale à Paris, puis en tournée jusqu’en 2006. Seule française dans l’équipe, elle continue à se produire par intermittence avec eux, notamment au Casino de Paris en 2008 et 2010, sur la tournée européenne et pour la clôture des J.O. de Londres en 2012. Elle dirige la compagnie Hip Tap Project, collectif pluridisciplinaire de danseurs et musiciens dont l’univers fusionne en un langage commun : tap dance/claquettes, danse hip hop, percussions corporelles, percussion sur objets et musique live. Renommée et appréciée pour sa pédagogie, elle enseigne les claquettes, les percussions corporelles et la percussion sur objets lors de nombreux stages en Europe, aux USA, en Turquie au Brésil...

Initiation

Public : danseurs professionnels, enseignants en danse, musiciens et enseignants en musique
Dates/lieu : 11, 12 et 13 novembre 2018 à Poitiers
Date limite d’inscription : 15 octobre 2018
Coût pédagogique : 420 € Effectif : entre 10 et 15

Approfondissement

Public : danseurs professionnels, enseignants en danse, musiciens et enseignants en musique ayant suivi le niveau initiation avec facilité
Dates/lieu : 10, 11 et 12 mars 2019 à Poitiers
Date limite d’inscription : 10 février 2019
Coût pédagogique : 420 € Effectif : entre 10 et 15

Initiation (CNFPT)
Dates/lieu : 4 et 5 février 2019 à Limoges
Effectif : 16
Renseignements et inscriptions auprès du CNFPT Nouvelle-Aquitaine