Marie Rouquié

Depuis la fin de ses études, Marie Rouquié poursuit passionnément le travail d’interprétation des répertoires anciens initié par ses aînés. Paradoxalement, c’est en s’ancrant dans ce répertoire ancien, en cherchant à y diversifier les modes de jeux et les instruments que Marie s’inscrit dans une démarche contemporaine de perpétuel renouvellement, et de création permanente. 

Elle est membre active des ensembles Mensa Sonora et l’Escadron Volant de la Reine, dont le dernier enregistrement autour de Francesco Geminiani : « Il Furibondo ou les tribulations d’un italien à Londres », sorti sous le label B-records a obtenu cinq diapasons.

Chambriste appréciée, elle mène une activité débordante au sein d’ensembles spécialisés dans l’interprétation des répertoires anciens comme l’Achéron (dir. François Joubert-Caillet), Le Banquet Céleste (dir. Damien Guillon), Les Ombres (dir. Margaux Blanchard et Sylvain Sartre), l’ensemble Inalto (direction Lambert Colson)... 

Sa discographie s’enrichit chaque année de plusieurs enregistrements salués par la presse musicale : « Speculation on Bach » avec le flûtiste Michael Fom chez Pan classics,  les sonates de Philip Heinrich Erlebach avec l’ensemble L’Achéron (dir. François Joubert-Caillet) sous le label Ricercar, « The Fiery Genius » avec l’ensemble Aurora (dir. Enrico Gatti) chez Arcana, ou encore Mysterien Kantaten avec l’ensemble Les Surprises (dir. Louis-Noël Bestion de Camboulas) chez le Label Ambronay éditions.

On la retrouve aussi au sein de l’ensemble Pygmalion (dir. Raphaël Pichon) et du quatuor Fragonard. 

Marie enseigne le violon ancien, la musique de chambre et l’ornementation au Pôle Aliénor (anciennement CESMD Poitou Charentes) depuis 2010.