DNSPM – Licence

Diplôme national supérieur professionnel de musicien

Le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) est un diplôme de 1er cycle d’enseignement supérieur, reconnaissant des études spécialisées de musicien interprète. Le cursus menant au DNSPM est associé à un cursus universitaire menant à une Licence de musique. Le pôle Aliénor, l’université de Poitiers et l’université de Tours offrent depuis 2008 un cursus menant conjointement au diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM) et à la licence de musicologie. Ils ouvrent la possibilité d’une professionnalisation et celle de poursuite d’études (master), en France (notamment au pôle Aliénor) ou à l’étranger, d’interprète ou de musicologie.

La formation DNSPM / licence est ouverte dans la discipline « instrumentiste chanteur », dans les départements d’études suivants :

  • Musiques classiques à contemporaines
    • cuivres – trompette, cor, trombone, tuba (à Tours)
    • percussions (à Tours)
    • cordes frottées – violon, alto, violoncelle, contrebasse
    • saxophone
    • piano
  • Musique ancienne : tous instrument, chant, orgue
  • Musique traditionnelle de toutes les régions de France (tous instruments, chant)

Principales caractéristiques de la formation

  • Articulation forte entre les 2 parties constituant le cursus (pôle Aliénor et université)
  • Articulation avec la formation pédagogique (filière DE)
  • Large ouverture esthétique, et accent porté aux interprétations historiquement informées
  • Immersion et insertion professionnelles : stages avec de nombreux partenaires, ensembles, orchestres, lieux de diffusion
  • Projet inter-régional fondé sur de nombreux partenariats

Parcours personnalisés

Le projet de parcours de l’étudiant est défini durant la première année d’études : élaboré avec l’équipe pédagogique, il prend en compte les souhaits de l’étudiant, la validation des acquis antérieurs (pôle Aliénor et université), les résultats au concours d’entrée, et le parcours global envisagé par l’étudiant. Ce projet de parcours a une valeur d’orientation et peut être modifié pendant la durée des études. Il peut amener l’étudiant à obtenir les différents diplômes visés en une durée variable. De nombreux parcours sont possibles, cependant les parcours conduisant à certaines situations sont exclus.

La formation au DNSPM prépare les étudiants au métier de musicien professionnel et les aide à construire une démarche musicale et artistique personnelle qui prend en compte les évolutions actuelles des domaines artistiques.

Une carrière de musicien professionnel est riche de diverses activités (carrière « porte-feuille ») :

  • musicien d’orchestre, d’ensemble instrumental ou vocal
  • musique de chambre
  • spectacle vivant, projets artistiques transversaux (musique, danse, théâtre, etc)
  • musicien enseignant, professeur en conservatoire et école de musique (en lien avec la formation au DE)

Les activités de préparation à l’insertion professionnelle sont déclinées différemment selon les départements d’études et les champs d’exercice du métier. 

Le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) est un diplôme de 1er cycle d’enseignement supérieur, reconnaissant des études spécialisées de musicien interprète. Le cursus menant au DNSPM est associé à un cursus universitaire menant à une licence de musique. Ces deux diplômes, indissociables, sont délivrés conjointement par le pôle Aliénor et par l’université de Poitiers ; sauf pour les départements cuivres et percussions dont le diplôme sera délivré conjointement par le pôle Aliénor et par l’université de Tours. Ils ouvrent la possibilité d’une professionnalisation et celle de poursuite d’études (master), en France (notamment au pôle Aliénor) ou à l’étranger, d’interprète ou de musicologie.

Articulation entre les cursus DNSPM/licence et DE


Il est possible d’obtenir un diplôme d’État de professeur de musique dans l’enseignement spécialisé (DE). Les compétences attendues pour l’obtention du DE sont globalement celles de la fin d’un 1er cycle d’enseignement supérieur, augmentées de compétences pédagogiques spécifiques. L’accès à la formation au DE implique donc un niveau musical général, une maturité artistique et personnelle supérieurs aux attendus pour l’entrée en 1ère  année de formation au DNSPM / licence. Il faut donc aborder les études générales du musicien d’abord, puis les études spécifiques du musicien – enseignant. Ceci a des conséquences sur les parcours des étudiants et l’articulation des cursus entre eux : dans le cadre du cursus complet (DNSPM / licence et DE), le cursus menant au DE ne peut se commencer avant la 2e année (sauf validation de connaissances antérieures). En fonction du dossier du candidat et de ses résultats au concours d’entrée, l’accès au parcours menant au DE seul en 3 ans est possible. Tout le détail des formations est présenté dans le guide de l’étudiant.

Taux de réussite

  • Pour l’année 2020, le taux de réussite au DNSPM était de 92%.
  • Pour 2021, il était de 93%.
  • Pour l’année 2022, le taux était de 100%.

Les cours se déroulent de septembre à juin, généralement du lundi au vendredi. Certains stages ou sessions de cours peuvent néanmoins avoir lieu pendant des week-ends ou durant les vacances scolaires. Ils sont répartis entre le pôle Aliénor et l’université, située à 5 minutes à pied.

Temps de cours hebdomadaire moyen :

  • de 8 à 12h hebdomadaires au pôle Aliénor
  • de 5 à 7h hebdomadaires à l’université

Départements d’études cuivres et percussions à Tours (37)

Les départements d’études cuivres et percussions sont basé à Tours, en Indre-et-Loire.
Les cours de déroulent de septembre à juin, généralement du lundi au vendredi. Certains stages ou sessions de cours peuvent néanmoins avoir lieu pendant les week ends ou durant les vacances scolaires. Les cours se déroulent principalement dans les locaux du conservatoire Francis Poulenc et à l’Université de Tours et minoritairement au pôle Aliénor (Poitiers).

Chaque département d’études est placé sous la responsabilité d’un coordinateur. Celui-ci assure la cohérence entre les enseignements réguliers et ponctuels et le lien entre tous les enseignants du département.

Le coordinateur assure un suivi pédagogique individualisé de tous les étudiants du département d’étude. Sa connaissance approfondie du milieu professionnel lui permet d’avoir un rôle de conseil, notamment sur les points suivants :

  • Suivi de la formation : parcours, enseignements
  • Conception des contenus et du planning : masterclasses et sessions, mises en situation professionnelle
  • Stage d’immersion : conseil et évaluation
  • Évaluation : conseil des études, jurys, validation des programmes des évaluations intermédiaires et terminales

Chaque étudiant bénéficie d’un rendez-vous individuel en début d’année universitaire, et peut par la suite solliciter le coordinateur pour toute question spécifique au département d’études.

L’accès aux formations est subordonné à la réussite d’un concours d’admission sur dossier et épreuves, organisé par le pôle Aliénor.  Il est possible pour un candidat de candidater dans 2 domaines, il lui faudra remplir 2 dossiers de candidature, remettre 2 programmes musicaux ainsi que 2 chèques pour frais de dossier.

Le candidat doit remplir les conditions suivantes :

  • être titulaire d’un diplôme national d’orientation professionnelle de musicien (DNOP) ou d’un diplôme d’études musicales (DEM) dans la discipline principale ou pouvant justifier du suivi d’un enseignement préparant à l’entrée dans les établissements d’enseignement supérieur de la création artistique dans la spécialité musique, dispensé par un établissement agréé à délivrer cette formation,
  • être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou en équivalence

NB : Les candidats qui ne répondent pas à ces conditions entre la date d’inscription au concours d’entrée et la date des épreuves orales sont admis à se présenter, sous réserve de l’obtention du diplôme et de la production de celui-ci avant le 15 septembre de l’année en cours.

Des aménagements de la formation sont prévus pour les jeunes élèves titulaires d’un DNOP ou d’un DEM et n’ayant pas terminé leurs études au lycée.

  • Pour la formation DNSPM/licence : être âgé de moins de 30 ans au 31 décembre 2023 (pas de limite d’âge pour la formation au DE seul ni pour les candidats en DNSPM de musique traditionnelle, musique ancienne – orgue et cordes – contrebasse. Pas de limite d’âge pour les candidats relevant de la formation professionnelle continue).

COMMISSION DE RECEVABILITÉ
Une dispense de l’une des conditions d’admission peut être accordée par la direction du pôle Aliénor, sur avis d’une commission. Il est dans ce cas, particulièrement important d’indiquer avec précision et de justifier tous les éléments concernant la formation et les expériences du candidat.

PARCOURSUP
Les formations de 1er cycle du pôle Aliénor ne font pas partie de Parcoursup : le candidat ne s’inscrit pas au concours via Parcoursup. Le candidat ne signale pas non plus son souhait d’entrer au pôle Aliénor sur Parcoursup.

Candidats en cuivres et en percussions
Les candidats qui n’ont pas de licence de musicologie devront quand même s’inscrire sur Parcoursup pour la partie université à Tours (licence-DNSPM).

Pour les autres candidats 
Les candidats admis après avoir réussi le concours d’entrée, devront fournir un certificat de désinscription à tous leurs vœux de Parcoursup ou un certificat de non-inscription à Parcoursup.

Conditions d’admission à l’examen d’entrée en formation continue (formation au DNSPM)
L’accès à la formation continue au diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM) est conditionné à la réussite à un examen d’entrée. Il est ouvert aux candidats pouvant justifier d’une activité salariée en qualité de musicien d’une année, de façon continue ou non, et pouvant être attestée par un minimum de cinq cent sept heures ou quarante-trois cachets sur cette durée.

Les candidats doivent remettre une ou plusieurs attestation(s) justifiant de la nature et de la durée de leur activité et fournissent en outre un curriculum vitae et une lettre de motivation, complétés de tout support permettant d’apprécier les compétences et connaissances acquises.

Candidats étrangers
Les candidats étrangers ou français résidant à l’étranger ont la possibilité de demander à passer le concours à distance. Les candidats étrangers doivent effectuer la même procédure d’inscription que les étudiants français. Les formations sont dispensées uniquement en français. Les candidats non ressortissants d’états francophones, non titulaires d’un baccalauréat francophone ou non titulaires d’une première année d’études supérieures francophones, doivent fournir une attestation de niveau de langue française avec le dossier de candidature. Plus de renseignements sur la page internationale.

Calendrier 
Dossier de candidature en ligne : à partir du 10 janvier 2023
Date limite de candidature : 10 février 2023
Dates des épreuves : du 11 au 28 avril 2023

Épreuves du concours d’entrée 2022 : consultez inscription mode d’emploi

Épreuves orales 

Tous les candidats doivent passer des épreuves orales.

  1. Épreuve d’interprétation* pour tous : programme de 20 minutes comportant au moins 3 œuvres ou fragments d’œuvres de styles et d’époques différentes. La liste peut comprendre des œuvres d’ensemble ne dépassant pas le quintette (le candidat doit se présenter avec ses propres partenaires). Vous êtes invité à intégrer dans votre programme l’œuvre d’une compositrice dans la mesure du possible, vous pouvez faire une recherche notamment dans la base de données « Que demander à Clara »
  2. Épreuve complémentaire* uniquement pour les musiques traditionnelles, accompagnement au piano, formation musicale, jazz et musiques actuelles. Se reporter au chapitre « spécificités de certaines épreuves orales par domaine » page 7 du document inscription mode d’emploi.
  3. Entretien (20 minutes environ) pour tous portant notamment sur le programme interprété, les objectifs professionnels du candidat, les conditions de suivi des études, la culture musicale.

* Selon les domaines et les spécialités, le contenu ou la nature de ces deux épreuves est différent, se reporter au paragraphe « spécificités de certaines épreuves orales par domaine » dans « Inscription mode d’emploi ».

IMPORTANT : 2 jeux de partitions (avec parties d’accompagnement) seront fournis au jury par le·la candidat·e au moment de l’épreuve (à l’exception des disciplines musique traditionnelle et musiques actuelles amplifiées)

Épreuves écrites


Seuls les candidats qui se présentent en DE seul dès septembre 2023 doivent passer des épreuves écrites.
Les candidats se présentant en DNSPM / licence avec possibilité d’y articuler également la formation au DE, ne passent pas d’épreuves écrites.

Les épreuves ne sont pas publiques.

Pour l’année 2022/2023, la formation sera accessible aux candidats qui se seront acquittés d’un droit d’inscription de 260€ par cursus choisi.

Les candidats qui souhaitent faire une demande de bourse et/ou logement doivent le faire en ligne avant le 15 mai 2023 sur www.messervices.etudiant.gouv.fr


Nota Bene : cette demande est formulée par l’intermédiaire du dossier social étudiant (DSE) et doit être faite avant même d’avoir le résultat de vos examens. Vous pouvez en effet formuler plusieurs vœux. Pour une demande au titre du pôle Aliénor -> choisir l’Académie de Poitiers -> cocher « Arts et architecture » -> cliquer sur l’établissement pôle Aliénor.

Le pôle Aliénor mène des enquêtes auprès de ses diplômés afin de suivre leur insertion professionnelle. 
Que deviennent-ils ? Combien poursuivent des études ? Combien sont en emploi ? Quel type d’emploi occupent-ils ? Quelles difficultés rencontrent-ils ? Quelle est leur satisfaction à l’égard de la formation suivie au pôle Aliénor ?

Consultez les résultats de l’enquête menée auprès des diplômés 2021 (DNSPM et DE), 9 mois après l’obtention de leur·s diplôme·s

Résultats de l’enquête d’insertion professionnelle des diplômés 2021

Départements d’études